Cap de Gascogne / La Communauté de Communes / Agenda et actus / Toute l'actualité / NPA, un automaticien au service de l’industrie

La Communauté de Communes

NPA, un automaticien au service de l’industrie

NPA, un automaticien au service de l’industrie
Philippe Nieuwjaer a créé son activité, spécialisée dans la rénovation, l’étude, la maintenance et la réalisation de processus industriel, depuis plus d’un an. Entretien avec cet indépendant, résident du territoire du Cap de Gascogne.

Quel est le cheminement qui vous a poussé à créer votre entreprise ?

Après avoir travaillé prés de 20 ans dans la société Pyrenex, à Saint-Sever, ou je suis rentré comme apprenti, j’ai évolué au fil des années pour aboutir au poste de responsable du service électrique et automatisme.

Puis malgré une activité et un environnement de travail convenable, un désir d’ouverture et d’aventure a commencé à prendre une certaine ampleur au quotidien. Je suis quelqu’un qui aime évoluer au niveau des matériels, des compétences, et Je souhaitais en apprendre plus que ce que Pyrenex m’apportait au quotidien.

Donc j’ai pris un virage à 180 degrés en tentant l’aventure de l’indépendant. J’ai pris un risque car le monde de l’industrie n’est pas au mieux actuellement. J’ai donc quitté Pyrenex, en bons termes, et me suis lancé dans l’aventure en créant ma propre société.

Pouvez-vous nous présenter vos nouvelles fonctions ?

NPA (pour Nieuwjaer Philippe Automatisme) a été créée en avril 2014.

Je suis Electro technicien automaticien. Deux activités sont à distinguer :

- une partie électro technique qui est basée sur l’électricité industrielle, commande de moteur, câblage et environnement d’une armoire, ainsi que la sécurité des machines (avec une mise à jour tous les 2-3 ans).

- Une partie automatisme, une « intelligence » en quelque sorte : pour des choses qui doivent se faire automatiquement, et/ou de façon répétitives, tout un processus de fonctionnement qui permet également un dialogue homme/machine avec un affichage numérique

Quel est votre type de clientèle ?

Je m’adresse à des professionnels essentiellement. Je travaille en majorité avec les industriels mais il m’arrive de déborder sur l’agriculture également. Les agriculteurs ont des systèmes d’irrigation plus ou moins techniques, et en ma qualité d’électro technicien c’est aussi mon cœur de métier.

Géographiquement, je ne me mets aucune barrière, j’ai des clients sur le territoire, dans les Pyrénées Atlantiques, dans la Saône et Loire et dans les endroits où il y a de la demande tout simplement.

Avez-vous des affinités avec un matériel plus qu’un autre ?

A travers mon expérience chez Pyrenex, je possède une très bonne connaissance de la marque Schneider Electric. Je me tiens informé des évolutions mais je tiens à signaler que je travaille facilement sur d’autres marques type Siemens ou autres.

Concrètement, pouvez-vous nous donner des exemples d’intervention ?

J’ai réalisé de la sous-traitance, qui m’a permis de travailler avec des grands groupes dont SPIE, pendant 2 mois et demi. J’ai découvert le monde industriel au sens très large. La société SPIE a un rayon d’action qui va de la pétrochimie à l’agroalimentaire en passant par les télécommunications. Au niveau automatisme industriel, j’ai eu l’occasion de travailler avec des pointures et j’ai pu étancher ma soif d’apprendre à leur contact. Tout ceci a consolidé mon orientation dans cette voie, que je ne regrette pas du tout. J’ai emmagasiné de l’expérience, des méthodes de travail et des solutions techniques complètement différentes, mais complémentaire à mes méthodes. Cela rentrait dans le cadre de ce que je recherchais.

Quant à un exemple concret, l’un de mes clients m’a proposé une mission, remplacer un automate, du « retrofit » pour les initiés, par un plus récent. Il avait plus de 25 ans et a lâché. L’automate ne se faisant plus, j’ai repris la notice constructeur et j’ai ré imaginé un programme, avec toute la partie électro technique qui en dépend. L’automate est comme un ordinateur que vous achetez et qui ne possède aucun logiciel (Word, Excel, etc.). Mon rôle est d’installer ces logiciels et de donner à cet ordinateur le travail qu’il devra réaliser. L’automate possède une mémoire, il a des fonctionnalités de base que je modifie, personnalise, selon le cahier des charges établis avec le client.

Quel est votre plus, par rapport à un autre ?

Si je devais me comparer à une grosse structure, j’apporte une certaine souplesse, au niveau du travail. Je n’impose rien par rapport à des sociétés possédant des standards en termes d’intervention et de création. Je possède une grande capacité d’adaptation au client et au cahier des charges qui m’est imposé.

Voici un flyer de présentation de l'entreprise NPA :

prospectus.pdf 125,76 kB


Plan du site

La Communauté de Communes

Économie

Solidarité

Enfance et Jeunesse

Séniors

Gestion des déchets